L'Investisseur Web #26

$5M : achèterais-tu ce business si tu avais les fonds ? [Analyse]

Hello et bon Mardi à toi !

La semaine passée, j’ai eu l’occasion d’échanger avec un investisseur sur un dossier très intéressant. Un dossier à 5 millions de dollars. Ce dossier, c’est celui d’un des plus gros influenceurs du Make Money Online de ces dernières années…

Et pour cet épisode #26 de l’Investisseur Web, je te propose d’aller jeter un oeil à ce listing très rare pour en décortique les “forces et faiblesses” et tenter de répondre à la question : trouvera-t-il preneur à ce prix ?

Juste après l’analyse, tu retrouveras comme chaque semaine quelques news légères et intéressantes dans le domaine de l’investissement digital et mes réponses aux questions reçues mardi dernier.

Bonne lecture !


🔮 Une vente compliquée. Mais pas impossible ?

Cette semaine, je te propose donc d’analyser un des plus gros dossiers en cours sur la plateforme Flippa. Qui plus est un dossier FRANCAIS !

Ce dossier, c’est la vente de l’intégralité de son business de formation en ligne pour 5 millions de dollars par Théophile Eliet. Si tu ne connais pas Théophile, je t’invite à visiter son site internet, bloginfluent pour découvrir son parcours plus en détails.

Cette mise en vente fait beaucoup parler, et pour cause : il est rare de voir un acteur aussi “public” mettre en vente son activité !!

En effet, Théophile est une des figures depuis plusieurs années maintenant du Make Money Online. Ces formations qui proposent de t’apprendre à devenir riche grâce à Internet.

Attention, je n’entrerai pas dans cet épisode dans le débat de la légitimité de ces formations ici, je te propose uniquement une analyse de ce dossier. Je te laisserai tirer les conclusions sur le reste et tâcherai de rester objectif dans mes observations.

Vendre un business à $5M n’est jamais une promenade de santé. Vendre un business à $5M dans le domaine du MMO quand on incarne aussi fortement celui-ci ET après une année comme celle qui vient de s’écouler est un véritable challenge.

Alors, quels sont les atouts de Théophile pour cette revente ? Et quels sont les freins à une vente historique ? Eléments de réponse…


Les atouts de ce business pour un investisseur

Le MMO (Make Money Online) : une thématique evergreen !

Un atout clé évident de ce business ! Ce n’est pas demain que l’attrait pour l’argent finira de grandir.

Le Make Money Online est et sera encore longtemps l’un des domaines les plus concurrentiels, rémunérateurs et imperméables aux crises de ces prochaines années…

Autant d’atout qui rendent les actifs dans ce domaine très très prisés par des investisseurs !

Des chiffres qui laissent rêveur

Avec des revenus dépassant allègrement les $100K de profit par mois, le business de Théophile est sans aucun doute un actif très rémunérateur.

Son ancienneté sur le marché plaide en sa faveur, de même que le volume de ventes réalisées qui le positionne parmi les leaders de son marché.

Les investisseurs aiment acheter des leaders. Et Théophile occupe à coup sûr une place élevée dans la hiérarchie des acteurs du MMO en France.

Un business bien rôdé

Tout semble bien automatisé dans la gestion du business avec un assistant en place depuis un long moment, des processus de production de contenu, de publication, de vente et de gestion des clients parfaitement au point.

Un repreneur n’aurait à priori aucun mal à reprendre la gestion “technique” du business.

Des sources de trafic variées

Réseaux sociaux, base mail conséquente, blog…

Avec 249 000 abonnés Youtube, 56 000 sur Instagram, 27 000 sur Facebook, mais aussi 200 000 emails et plus de 60 000 visites / mois sur son blog, difficile de faire mieux niveau diversification des sources de trafic, et donc de revenus.

Aucune dépenses publicitaires (?)

C’est en tout cas ce qui est annoncé dans le listing. Et c’est un vrai gros atout ! Cela signifie qu’un investisseur pourrait amplement développer l’activité en ajoutant aux canaux d’acquisition classiques la publicité.

Un catalogue de formation bien fourni

Théophile a développé un catalogue de formation multi-sujets (immobilier, finance, blogging, mindset) qui lui permet d’optimiser ses tunnels de ventes et l’augmentation du panier moyen de ses clients.

Ses points faibles & challenges pour un repreneur

De nouveaux acteurs chaque année sur ce marché…

Pour rester au top sur ce marché, il ne faut rien lâcher ! Les influenceurs du MMO ont tendance à disparaître aussi vite qu’ils sont arrivés. Très peu parviennent, comme Théophile a réussi à le faire, à perdurer dans le temps.

Certain.e.s font le choix de partir, de “cash in” et de passer à autre chose, la plupart sont simplement avalés par la nouvelle vague de “formateurs” aux méthodes marketing toujours plus ingénieuses.

Un repreneur devra donc être prêt à jouer le jeu ! Ce n’est pas un business où on peut se permettre d’être passif et de voir les choses venir. La présence en ligne est un des atouts clés de la réussite.

Un business à ton effigie = attention !

C’est sans surprise le frein numéro 1 en analysant cet actif !

Comment transmettre un business reposant en très grande partie sur … ton image ?

Car les clients de Théophile n’achètent pas “réellement” des conseils pour gagner de l’argent, ils achètent un lifestyle, une image. Ils achètent Théophile… !

Même si des vidéos sont de temps en temps publiées sans le mettre en avant, la majorité de ses contenus sont “brandés” par son visage et son style.

Ci-dessous par exemple, le classement des vidéos les plus vues de la chaîne Youtube :

Et ici les dernières vidéos publiées :

Que reste-t-il si on enlève Théophile ?

Difficile de le dire…

Mais il est certain qu’un business à ton effigie, et reposant autant sur TOI aura toujours plus de mal à se vendre qu’un business plus “neutre”.

Dans le même temps, c’est sans aucun doute grâce à sa propre mise en avant que Théophile a réussi à attendre ce niveau de CA et il n’y serait probablement pas arrivé sans incarner autant son activité…

Disclaimer : le listing ne précise pas si le repreneur aura l’autorisation de poursuivre l’exploitation de tous les contenus à l’effigie de Théophile. Un point essentiel bien entendu du deal, car une obligation de supprimer toute vidéo ou photo de Théophile engendrerait logiquement une perte considérables des vues réalisées sur la chaîne et donc des revenus issus de ce canal.

Un marché qui demande de mettre BEAUCOUP de soi…

Tout le monde n’est pas en mesure de donner autant que Théophile, ou d’autres influenceurs du domaine. Pour mener à bien ce business, il ne faut pas avoir peur d’incarner le Fake It Until You Make It à son maximum !

Si le sujet t’intéresse, je t’invite à visionner cette excellente vidéo réalisée par Yann Leonardi pour comprendre les mécanismes du succès dans le domaine du MMO par l’analyse du marketing de Yomi Denzel.

Bien que le listing indique qu’il serait totalement possible de poursuivre ce business en automatisant un maximum de choses, rien ne remplace le story telling !

Et le repreneur idéal ne devra pas avoir peur d’aller également “exposer” sa vie : montres, voitures, villas, voyages pour maintenir le niveau de “projection” recherché par les clients.

Les clients n’achètent encore une fois pas le CONSEIL, mais la PROJECTION. Ils achètent un rêve, une vision. Et ce rêve est incarné par le formateur (ici Théophile) et son parcours d’étudiant à millionaire.

Si on enlève cette incarnation et cette histoire, on perd énormément d’impact dans le message passé… Une vidéo non incarnée n’aura jamais le même impact émotionnel que la vidéo d’un être humain “incarnant” ce qu’il te propose de “rejoindre”.

Les dépenses mensuelles

Le détail des dépenses n’apparaît pas dans le listing. Impossible donc de savoir s’il s’agit de dépenses publicitaires (à priori non), ou de dépenses de logistique (service client, logiciels comme clickfunnel pour les tunnels de vente, outil d’envoi de mails, frais bancaires, sous-traitance de production de contenu, etc…).

Elles sont évaluées à $20,000 / mois, ce qui représente une somme non négligeable pour reprendre un actif. Les détails sont accessibles après avoir fourni une preuve de solvabilité, tu t’en doutes, je n’ai donc pas eu accès à cette information ;-) !

Le multiplicateur

3,3 années de profit net..(sur la base d’une année 2020 “extra”ordinaire, voir ci-dessous).

Quand on sait que les multiples en France sont plutôt autour de x20 à x30 le profit net Mensuel sur des business bien établis, le x39 est clairement visé pour une revente aux Etats-Unis.

Ce multiplicateur très élevé et basé sur une année “non ordinaire” exclu quasi automatiquement tout investisseur francophone.

Le confinement 2020 : quel rôle en 2021 ?

Un élément marquant de ce listing est l’explosion du CA sur la période de confinement de début d’année et ce sans aucune dépense (publicitaire par exemple) additionnelle. Cette période de confinement complètement inhabituelle a impacté énormément de business.

Certains à la baisse, d’autres amplement à la hausse, comme celui-ci. Mais ce pic n’a pas duré. Aussitôt la fin du confinement, les intérêts sont revenus “à la normale”, et les visites / revenus avec.

En 2020 - 2021, nombreux seront donc les listings à être impactés par des périodes plus ou moins positives, mais de sûr, très artificielles.

Si valoriser un site sur une période de crise comme 2020 n’est pas très “juste”, valoriser un business sur un boom ponctuel de 2020 ne le serait logiquement pas non plus.

Pour maintenir une valorisation à $5M, sur une analyse excluant le pic du confinement, il faudrait alors dépasser les 45 mois de profit net mensuel ! Un multiplicateur que même des investisseurs Américains auront peut-être du mal à mettre pour un business Francophone…

Alors, ce business peut-il se vendre ?

Bien sûr ! Tout business peut éventuellement trouver un repreneur.

Et je ne serais pas du tout surpris de voir un acheteur, sûrement Américain, décider de mettre la main sur ce très bel actif pour capitaliser sur l’existant, et tenter de dupliquer le modèle dans d’autres pays.

Je serais par contre surpris de le voir partir au prix affiché.

Chaque mois qui passe va faire diminuer le profit net mensuel moyen, jusqu’à ce que la période de confinement 2020 soit complètement “effacée” des tablettes, remettant le site à une moyenne “normale” de $100K à $110K / mois.

Et à ce profit mensuel, même aux USA, le multiplicateur nécessaire pour maintenir $5M de valorisation me semble très élevé et ambitieux.

Mais comme tu vas pouvoir le découvrir plus bas avec le rachat de Slack pour 27 milliards, tous les investissements ne se basent pas UNIQUEMENT sur des éléments de logique et d’existant…. Et un repreneur disposant d’une vision stratégique bien établie pourrait amplement venir contredire mon analyse….

Et toi ? Si tu avais $5M, investirais-tu dans ce cas actif ? Sa valorisation est-elle justifiée à tes yeux ? Je t’invite à partager en commentaire de cet épisode ta propre analyse et je me réjouis de lire et participer au débat ;-) !


🤓 Tes questions. Mes réponses !

Tu as une question ? Tu peux désormais là poser directement ici, et RDV la semaine prochaine pour les réponses :-) ! Je ne pourrai pas toujours inclure toutes les Q&R dans l’épisode, mais je répondrai toujours au moins en privé à celles soumises !


La question de Stéphanie
 : Bonjour Kévin, est-il plus intéressant de créer ou d’acheter un site ? Concrètement, quel est le choix le plus rentable et le plus simple pour se lancer dans l’édition de site internet ? Vaut-il mieux créer moi-même un site en partant de zéro ou acheter un site déjà existant ? Merci !

C’est une question qui revient souvent, et qui n’a pas de réponse plus juste qu’une autre. Pour y répondre, je te propose d’ailleurs de reprendre la réponse fournie à Julien, créateur de la Newsletter Step By Step dédiée à aux finances personnelles et à l’investissement.

Le prochain épisode de Step By Step sort demain, et j’ai le plaisir d’y répondre à un un paquet de questions de Julien sur l’achat d’actifs digitaux, DONT la fameuse question du ”créer ou acheter”.

Si tu cherches à te lancer dans le domaine du digital, la création « from scratch » est un excellent moyen d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour réussir dans le domaine. 

Le « risque » en démarrant de zéro et en faisant tout tois-même n’est finalement « que » de perdre du temps, et au pire d’échouer, à moindre frais.

Si tu cherches à te lancer avec un objectif de génération de revenus « immédiats », la version « from scratch » est simplement non adaptée. Tu ne généreras pas 1 000 euros / mois en 30 jours, quand bien même certaines formations qui se vendent sur Internet peuvent le promettre.

Je ne dis pas que c’est impossible, mais si tu débutes, il est relativement peu probable que tu disposes déjà de toutes les compétences nécessaires à l’obtention de ces résultats.

Si tu souhaites te lancer avec la «garantie » de commencer à rentabiliser ton investissement « global » (temps, financier), tu gagneras donc à acheter un actif établi pour bénéficier immédiatement de retombées financières.

Ces retombées peuvent ensuite être ré-investies en formation, ou en croissance du business, mais aussi, c’est important, jouer un rôle de « motivation » afin de t’aider à garder le cap et de poursuivre l’effort jusqu’à atteindre le vrai objectif que tu t’es fixé.

Il n’est pas rare de voir des investisseurs se lancer « from scratch » et abandonner au bout de quelques mois car les revenus mettent trop longtemps à arriver, et qu’ils ont besoin de « vivre »…. 

Pour ma part, j’ai démarré de zéro. En créant mes premiers sites de contenu de A à Z. Le tout en parallèle de mon activité de salarié. 

C’est le mix des 2, la confiance et la sécurité apportées par mon contrat de travail qui m’ont permis de poursuivre mon side-project « sans rush », jusqu’à ce qu’il soit suffisamment rémunérateur pour m’y consacrer à plein temps.


✅ Les actualités marquantes & intéressantes de la semaine :

Une sélection de news courtes avec le lien pour en savoir plus si le sujet t’intéresse.

SalesForce rachète Slack pour $27,7B. Pourquoi autant ?

C’est un multiplicateur qui n’a aucun sens, en apparence…. Mais si tu as lu cet article concernant les achats à l’identique vs achats stratégiques, et bien voici un excellent exemple d’achat très stratégique de la part de SalesForce !

En très très résumé, cet achat avait finalement peu de chance de … ne PAS se faire !

Slack rejoint un groupe qui va lui permettre de “respirer” et d’enfin pouvoir retourner au combat à armes (presque) égales avec Teams de Microsoft.

SalesForce s’arme d’une nouvelle panoplies d’intégrations et d’outils compatibles avec ses services actuels et sera en mesure de, comme Microsoft, offrir des “bundles” à ses clients, pour rendre Slack “incontournable”.

Ces 2 approches, besoins, visions font de cette acquisition un deal très particulier qui défie les lois de calcul '“classiques” d’un prix de vente. Et qui rend le tout très intéressant à suivre et analyser…

Quelques ressources intéressantes pour creuser le sujet :

Un deal qui n’a pas que des partisans et des effets “positifs”, comme l’explique également très bien cet article … Curieux de voir ce que Slack nous réserve pour le futur !

OneWord.Domains lance (enfin) son option de recherche par mot clé

Steven en parlait depuis un moment, et c’est enfin live ! Je t’ai déjà parlé de cette plateforme assez récente dont la spécialité est de lister des noms de domaine en 1 mot.

Jusqu’à la semaine dernière, tout était structuré par extension. Désormais, il est possible de recherche un mot et de trouver toutes les extensions disponibles à l’achat en 1 coup d’oeil.

Un moyen assez simple et efficace de trouver des noms de domaine très propres, parfois même assez rares (en 1 mot !!) pour lancer un nouveau site ou … investir et garder le domaine afin de voir quelle valeur il pourra prendre ;-)

Chercher un NDD sur OneWord.Domains

Existe-t-il des thématiques “Covid-Proof” ?

Un article et une analyse intéressante de la part de Doron Worffberg sur le blog de Flippa à propos de 10 thématiques hermétiques à la crise du Covid et par conséquent, particulièrement stratégiques pour des investisseurs.

Découvrir ces niches

20 programmes affiliés qui paient très très, très bien !

En quête d’idées pour ton prochain site ? Pourquoi ne pas viser une thématique payant plusieurs dizaines, voire centaine d’euros par VENTE ??

Une découverte faite grâce à la newsletter d’Investing.io, et une liste proposée par l’équipe de Gaël Breton du blog AuthorityHacker.com.

20 programmes proposant des CPA ou % de commission bien plus excitants que ce qu’Amazon peut te proposer de sûr !

Attention, certains programmes sont uniquement disponibles aux US, mais les idées sont là, et je suis persuadé qu’en creusant un peu, tu trouveras les équivalents en France ;-) !


Merci pour ta lecture, et RDV Mardi prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi et merci à celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference 🥰 !

Share


✅ Les derniers sites mis en vente sur DotMarket

Une sélection des derniers sites dont l’audit complet a été finalisé ou est en passe de l’être :