L'Investisseur Web #46

Le temps, cet actif qui ne s’achète pas !

Hello et bon Mardi !

Question pour démarrer la journée : quelle valeur accordes-tu au TEMPS dans tes investissements ?

Personnellement, beaucoup…

Et je te propose aujourd’hui de découvrir, entre autres, pourquoi un site générant moins de cash, peut se revendre autant qu’un site générant plus de profit, mais avec plus d’heures de travail nécessaires….

Et sans perdre plus de temps, voici le reste du programme de ce 46eme épisode :

  • 4 bonnes raisons (peu évoquées) de passer ton tour sur un rachat de site

  • 10 arnaques fréquentes sur Flippa (mais pas que) et comment t’en prémunir

  • Infrogreffe lance une plateforme pour faciliter la transmission d’entreprises

  • SEO : Au revoir les mots clés, bonjour les entités ?

  • TF1 rachète (en partie) M6. What’s next ?

  • Le dernier épisode de No Code & Money : quelle techno pour bien / mieux revendre ton business ?

Bonne lecture !


🧐 Vaut-il mieux investir dans un site qui génère + en + de temps de travail, ou un site rapportant - mais nécessitant - de travail aussi…. ?

Re-formulation pour les vendeurs et vendeuses de site qui me lisent.

Vaut-il mieux générer 10 000 euros par mois de profit net en passant 30 heures par semaine sur ton site, ou “seulement” 8 000, mais en réduisant à moins de 10 tes heures de travail effectives ?

J’ai déjà abordé succinctement la question de la valeur du TEMPS dans la valorisation du site dans 1 ou 2 épisodes dans le passé.

Si tu me lis depuis le début, tu retrouveras sûrement dans ce qui suit quelques idées déjà partagées, enrichies depuis par de nombreuses heures d’échanges et de réflexion personnelle.

Le cas échéant, j’espère que ces réflexions nourriront tes pensées et ta stratégie d’investissement !

Le temps, cet actif qui ne s’achète pas !

La formule n’est pas de moi, mais de Steve Mc Garry qui publiait à l’époque un article très intéressant sur le sujet sur Flippa.

Faut-il vraiment élaborer sur cette réflexion ?

Il y a 2 règles importantes à retenir quand on s’intéresse au temps :

  • Un investisseur “classique” préférera toujours un business qui tourne “tout seul” à un un business impliquant de mettre la main à la pâte de manière trop poussée OU de devoir recruter directement quelqu’un dès la reprise de l’activité.

  • Le niveau d’organisation permettant qu’un business tourne tout seul a une vraie valeur aux yeux d’un investisseur. Elle n’est peut-être pas “financière”, mais elle compte dans la manière dont il percevra et négociera le prix final.

Un site à 10K / mois et 30h de travail par semaine se vend-il vraiment plus cher qu’un site à 8K et 10h / semaine ?

Eh bien justement… pas forcément !

En réalité, parfois il suffit de peu pour faire chuter la valeur perçue d’un site par rapport à un autre rapportant pourtant MOINS au premier regard.

  1. Plus le site requiert de travail, plus l’audience acheteuse sera limitée : la majorité des investisseurs (en tout cas sur DotMarket), cherche à diversifier ou agrandir leur portfolio de sites. Pas à se consacrer à 100% à UN business. Plus un site nécessite de temps de travail, moins il y a donc d’acheteurs possibles, car l’audience acheteuse se réduira aux “entrepreneur.e.s” en quête de reprise d’un projet complet.

  2. Plus le site requiert de travail, plus sa “marge” nette est réduite : ton site génère 10K / mois, mais tu bosses dessus 30h / semaine. Pour un repreneur, ces 30h sont un coût. Coût temps, ou coût financier pour recruter quelqu’un qui fera ce travail à sa place. Tes 10K / mois peuvent donc vite se transformer en 7-8K pour intégrer le coût de remplacement de tes heures de travail, diminuant ainsi au final sa valeur au yeux d’un acheteur.

Exemple d’actions qui seront quasi systématiquement sous-traitées et donc prises en compte pour diminuer le calcul de ton profit net par un acheteur (et par un courtier attentif) :

  • La rédaction : si tu écris toi-même tes articles, ceux-si seront déduits du bénéfice en général à hauteur de 30-40 euros / 1000 mots (tarif moyen en sous-traitance quali).

  • Le SAV : si tu gères toi-même le SAV de ton e-commerce, le coût d’un.e assistant.e sera à coup sûr intégré dans le calcul.

  • L’envoi des commandes : idem ! Sauf en cas de repreneur souhaitant maintenir le même niveau de rentabilité, un acheteur cherchera à calculer le coût de sous-traitance de la logistique d’envoi.

  1. L’économie temps peut représenter un bonus sur le multiple final : attention, je ne dis pas que ton site va se vendre 2x plus cher, mais dans nos calculs internes, sur DotMarket, un bonus ou un malus est attribué en fonction du nombre d’heures de travail nécessaires au maintien d’un site. Dans certains cas, ce petit point de bonus ou malus peut représenter une somme conséquente, et “rapprocher” le prix de vente final de 2 sites différents niveau profit net mensuel initial, mais éloignés niveau temps de gestion nécessité !

Le temps annoncé par un vendeur VS le temps que TU passeras sur le business…

3 heures de travail par semaine ? Disons 6 pour être sûrs !

“En règle générale, et ce quelle que soit l’estimation en termes d’heures de travail / semaine sur son site d’un vendeur, tu devrais doubler cette estimation. Pas seulement car ils le sous-estiment, mais parce que cela TE prendra toujours plus de temps qu’au vendeur”.

Un mot de sagesse par Dom Wells, “the wise man of website investing” 😇  et fondateur du fonds d’investissement Onfolio.co.

Quelle que soit la durée estimée par un vendeur, celle-ci sera très souvent plus longue pour toi, au moins au démarrage.

Un vendeur a des processus, une habitude, qui rendent son travail sur son site efficace et optimal. Quand TU prends la main dessus, tu ne pourras pas de suite être aussi efficace. Tu auras besoin d’un temps d’adaptation, tu auras aussi sûrement plus de travail initial pour procéder aux optimisations voulues, etc…

Bref, une estimation est … une estimation. Et ce vers quoi tu peux tendre pour le futur. Mais sois toujours prêt.e à passer un peu plus de temps au début sur un site acheté que le temps de travail indiqué à la base ;-) !

Et si tu es vendeur ou vendeuse, garde également cela en tête : TON estimation est biaisée.

Un acheteur averti questionnera toujours ce volume horaire et s’intéressera aux procédures développées pour “garantir” ce temps de travail effectif.

Et c’est dans ce décortiquage de tes actions et le calcul du “coût” temps et argent de celles-ci que se fera la majeure partie de la négociation sur le prix final (cf la section plus haut).

Ce qui nous amène à la dernière réflexion.

Comment réduire les heures de travail nécessaires sans perdre en valeur ?

Tu l’auras compris à ce stade : le temps, c’est de l’argent.

Et dans pas mal de cas, le TEMPS économisé à gérer le business au quotidien peut se transformer en ARGENT volontiers dépensé par un acheteur pour payer légèrement plus cher ton site.

Pour préparer une revente et augmenter la valeur perçue grâce à la diminution des heures de travail nécessaires, il y a plusieurs pistes :

  • Eliminer les tâches manuelles et / ou les automatiser : commençons par le début… j’ai souvent discuté avec des vendeurs qui, en détaillant leurs actions du quotidien, me listaient toute une panoplie d’actions comptabilisées en heures de travail dans leur esprit, mais qui en réalité n’en sont pas ... réellement : suivre mes statistiques, mettre à jour mes liens Amazon, vérifier que tous mes produits soient en stock, envoyer mes eBooks aux clients de la veille, etc… Autant de petites choses qui DOIVENT être automatisées (ou contrôlées) pour gagner du temps.

  • Recruter un.e freelance : dans pas mal de cas, un profil qualifié de freelance te permettra d’économiser de nombreuses heures de travail pour un coût final pas forcément si élevé (surtout si tu tombes sur quelqu’un de plus performant que toi et donc plus rapide dans la réalisation des actions). Je pense notamment pour la rédaction, la création de liens (attention à bien choisir), la mise en ligne des articles, l’animation des réseaux sociaux, le SAV sur un e-commerce, etc…

  • Créer des SOP : les fameuses Standard Operating Procedures ou Procédures Opérationnelles Normalisées en Français. Les procédures exactes de prise en main et gestion d’un business. Plus celles-ci seront claires et détaillées, plus un repreneur aura la sensation de s’engager dans quelque chose de cadré et “facile” à reprendre / sous-traiter. La clarté des procédures est un élément clé de la reprise d’un actif. Personne n’aime reprendre un chantier sans savoir exactement quoi faire pour poursuivre l’activité en l’état…. Ton business vaudra donc “plus cher” en étant très bien structuré avec une prise en main simple et efficace que s’il est vendu avec tout à imaginer pour optimiser son temps de gestion.

Conclusion ?

Pour ma part, le temps de gestion est un des éléments clés désormais de ma thèse d’investissement. Et je n’achète donc pas (plus….) de sites dont les procédures et l’automatisation ne sont pas avancées pour limiter le temps de travail effectif que JE devrais consacrer à son maintien.

Cela élimine beaucoup de bons business, mais cela me permet de garder un cap et surtout de ne pas venir entraver l’énergie à consacrer à mes différentes activités.

Sur ce, je te laisse tirer tes propres conclusions sur ces réflexions, par rapport à ta vision de l’investissement, à ta thèse d’investissement, et comme à chaque fois, je serai ravi de débattre de tout cela en réponse à cet email ou via les commentaires.


🤓 Une question ? J’y réponds la semaine prochaine dans cette Newsletter !

Tu as une question sur les sujets liés à l’achat ou la revente d’un business digital ? Tu peux désormais là poser directement ici, et RDV la semaine prochaine pour les réponses :-) ! Je ne pourrai pas toujours inclure toutes les Q&R dans l’épisode, mais je répondrai toujours au moins en privé à celles soumises !


✅ Les actualités marquantes & intéressantes de la semaine :

Une sélection (courte cette semaine) de news toutes aussi courtes avec le lien pour en savoir plus si le sujet t’intéresse :

4 bonnes raisons (peu évoquées) de passer ton tour sur un rachat de site

Une mini mais intéressante thread twitter de la part de Dom Wells où il partage 4 raisons moins “connues” mais toutes aussi pertinentes de dire NON à un site, même si l’opportunité PEUT sembler intéressante au premier regard

En résumé :

  • Un site basé dans un pays dont tu ne connais rien (ou presque) niveau partenariats, monétisation, modes de paiements….

  • Un site dont la croissance récente est bien trop rapide et où le prix de vente a été calculé …. principalement sur cette "hausse” !

  • Un site de dropshipping 100% ads Facebook vendant des produits de m***** dont le risque de voir bannir le compte FB Ads est très élevé ! Sans parler des barrières à l’entrée quasi inexistantes…

  • Un site vendant des produits miracles (minceur ou autre) dont la légalité est souvent peu fiable et la pérennité encore moins.

10 arnaques fréquentes sur Flippa (mais pas que) et comment t’en prémunir

Un nouvel article sans tabou (quitte à taper sur les doigts d’une grosse plateforme) de la part de Mushfiq avec ce petit guide très complet des arnaques (assez fréquentes il est vrai….) sur lesquelles on peut tomber sur Flippa. Flippa est une véritable foire fouille. Il y a des petites perles, et beaucoup de déchet. Savoir naviguer dans tout ça est donc un pré-requis pour ne pas te faire avoir….

PS : cela vaut aussi pour les autres plateformes “publiques”, Françaises ou Anglophones. Les arnaques sont les mêmes (même si j’avoue en avoir découvertes des assez folles avec l’article de Mushfiq !!). Alors à toi de faire gaffe avant de te lancer !

Pour aller plus loin, tu peux consulter l’article paru sur d’autres petites arnaques fréquentes auxquelles il faut faire bien gaffe avant d’acheter un site..

Infrogreffe lance une plateforme pour faciliter la transmission d’entreprise

Big move de la part de la plateforme Infogreffe qui lance officiellement sa plateforme pour faciliter / simplifier / sécuriser (?) la transmission d’entreprises !

Avec ses accès privilégiés à une audience de propriétaires de business et son trafic organique, nul doute que la plateforme devrait vite avoir de quoi être animée (encore peu de business listés à l’heure où j’écris ces lignes, juste quelques jours après le lancement).

Un site qui sera très certainement rapidement dans la base de sources de bons deals de tout.e investisseur.e qui se respecte ;-)

Au revoir les mots clés, bonjour les entités ?

Une fois n’est pas coutume, un article SEO qui fait son retour ! Sourcé sur le blog de Neil Patel, je te le partage principalement car il pousse à mieux “réfléchir” au SEO moderne et à l’évolution de Google en ce qui concerne la compréhension de tes contenus.

Si tu es déjà calé.e sur le domaine, cela fait sûrement longtemps que tu ne réfléchis plus QUE avec des mots clés, et que tu organises tes sites en forme de silo, avec une réflexion sémantique plus globale.

L’approche de réflexion par entité sera donc simplement un petit rappel, toujours utile quand bien formulé, de pousser dans cette direction. Si ce n’est pas encore ton cas, alors la lecture devrait te faire réfléchir à tes prochaines structures de site / contenu.

TF1 rachète (une partie) du Groupe M6

30% pour un montant estimé à 641 millions d’euros selon Siecle Digital. Un rapprochement qui va créé un mastodonte bien dominant sur le marché publicitaire francophone.

Un rapprochement censé aider à “résister” aux géants du Streaming. Le mot “résister” est assez intéressant au passage…

Pas de mention des sites d’Oxygem Media, racheté par M6 en 2015. Espérons en tout cas que TF1 a cette fois mieux estimé son rachat que lors des rachats effectués par Unify :-) !


🥳 No Code & Money Episode 4 : quelle techno utiliser pour (bien / mieux) revendre ton business ?

5 Millions de VU en 3 jours 🤯 !

C'est l'histoire d'un mec qui lance un site sur un bateau bloqué (ça te dit qqch ? ;-) ) et qui fait exploser le compteur des visites (et des relais médiatiques).

Pourquoi ?
Comment (niveau technique) ?
Combien ça lui a rapporté ?
Aurait-il pu faire mieux ?

C'est le 1er sujet de débat avec Milan Boisgard dans ce 4eme épisode de No Code & Money.

Pour la suite, on s'intéresse :

  • A une nouvelle plateforme dédiée à la vente de projets #nocode.

  • A la question de la MEILLEURE techno à utiliser pour anticiper une vente de ton business web. Mais aussi à tous les points auxquels il faudra être super vigilant(e) au moment d'estimer la valeur de celui-ci...

Voir l'épisode 4


Les derniers sites mis en vente sur DotMarket


2 autres sites en cours de finalisation de pré-audit seront listés sous 24h sur Dotmarket.eu/Marketplace. Si tu es déjà inscrit à notre liste investisseur, tu devrais recevoir une alerte si ceux-ci correspondent à tes critères d’investissements. Le cas échéant, tu peux le faire juste ici !


Merci pour ta lecture ! Et RDV Mardi Prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi, et merci à celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference 🥰 !

Share