L'Investisseur.e Web #55

Gagner de l'argent sans rien faire avec un site Internet. Mythe ou réalité ?

Hello et bon début de journée !

Il est midi passé, et tu reçois à peine l’épisode de la semaine… La faute à un programme hyper chargé. Dans mon agenda ET dans ma liste de sujets à te partager. Car l’épisode du jour est encore plus riche que d’habitude.

Ma façon de te dire qu’on ne lâche rien même si l’été est désormais bien engagé et que l’envie de partir en vadrouille est de plus en plus forte, même le mardi matin ;-) !

Allez, sans plus attendre, voici le programme de ce 55ème épisode :

  • Le mythe des revenus passifs

  • Lancement de DealFeed.io : l’agrégateur de sites à vendre

  • Shopify aussi veut que tes gamins lancent leur business !

  • FE International publie son rapport mi-2021 du marché de l’achat / vente de business en ligne.

  • Et NunFungible le sien sur le marché des NFT !

  • Pourquoi Spotify a claqué $60M pour acheter “Call Her Daddy” ?

  • Plongée dans le business des sites de vente de “faux titres” de propriété.

  • Plusieurs nouveaux sites à vendre sur DotMarket !

Bonne lecture et à mardi prochain pour le dernier épisode avant les vacances !


Acheter un site pour gagner de l’argent “sans rien faire”. La réalité derrière le mythe….

Une nouvelle petite perle d’article publié par Mushfiq sur son site TheWebsiteFlip. Cette semaine, consacré au “mythe” du business PASSIF. Et … les réalités de la reprise + gestion d’un site web.

Spoiler : tu ne gagneras jamais de l’argent sans rien faire. Mais il est possible d’en gagner avec un temps “limité” à consacrer au business … au bout d’un moment et SI tu t’organises pour cela. Voilà, c’est dit. La suite … dans la suite de l’article.

Disclaimer : Comme à chaque fois que je te propose la “reprise” d’un article anglophone, je t’invite à consulter la version originale pour en obtenir toute la saveur initiale, et je m’engage à enrichir le contenu initial de mes propres expériences ou regards. Histoire que ça ait de l’intérêt ;-)

Investir dans un site Web vs Autres Investissements “Classiques”

Le bon vieux comparateur de rentabilité… Celui de Mushfiq étant évidemment basé sur des rendements “anglais”, je te propose la lecture de cet article dédié aux rendements des principaux placements “connus” VS le rendement possible d’un site internet.

Car évidemment, il est BEAUCOUP plus rentable d’investir dans un site. A condition de sélectionner le BON et de réussir à le maintenir et / ou le faire grossir. Ce qui signifie … travailler dessus. Et c’est là que la notion de “revenu passif” prend du plomb dans l’aile.

5 mythes sur les revenus “passifs” d’un site internet

Mythe #1 : les sites sont Evergreen

Si tu pensais pouvoir acheter un site, le “parker” et toucher de l’argent sans y re-toucher pendant les 10 ans à venir, sorry but … mauvaise idée !

Oui, un site non entretenu PEUT fonctionner pendant un long (voire très long) moment et être considérer comme une source de revenus entièrement passive. Mais ces sites sont des exceptions.

Que ce soit pour y ajouter du contenu, y apporter des MAJ techniques (hello Core Web Vitals), y modifier des éléments pour répondre aux “nouvelles” attentes de Google, pour y mettre à jour tes liens affiliés, pour y mettre à jour tes plugins et éviter les failles de sécurité, un site nécessitera toujours un MINIMUM d’entretien.

Un minimum pour “maintenir” l’existant. Et évidement bien, bien plus si tu ambitionnes de faire grossir le site. A toi de définir tes objectifs !

Bonus : on peut avoir tendance à l’oublier aussi, mais ….. toutes les niches ne sont pas evergreen ! La santé a par exemple été décimée après Google Médic tout comme la niche finance ou immo. Certaines niches disparaissent car la thématique n’est plus “à la mode”. D’autres car les législations évoluent. Bref, il existe de nombreuses raisons, connues ou à découvrir, qui peuvent mettre à mal le côté “evergreen” d’un site.

Bien auditer un site et sa thématique pour essayer d’anticiper les évolutions possible est un bon moyen de t’épargner des soucis dans le futur et de bénéficier d’un business plus pérenne à défaut d’être totalement passif ;-) !

Mythe #2 : les sites web requièrent peu de maintenance

Sincèrement PAS la partie la plus complexe… Mais pour avoir perdu 1 ou 2 site AU MOINS au cours de ma carrière d’éditeur de sites suite à des négligences techniques, je peux te confirmer que TOUT SITE nécessite un suivi technique minimal…

Les éditeurs et éditrices ayant perdu leur site chez OVH pour cause de non sauvegarde s’en souviendront longtemps à coup sûr. Il est rapide de penser qu’une fois en ligne, un site est là “pour toujours”.

Malheureusement, c’est loin d’être le cas. Comme mentionné juste avant, la MAJ régulière des extensions, la création de sauvegardes ET les MAJ techniques liées aux “attentes” de Google sont des étapes nécessaires au maintien de la performance d’un site dans le temps.

OUI, il y a aura des période de “peu de maintenance”. Mais globalement… maintenir un site en forme techniquement reste du travail pour la majorité des éditeurs et éditrices.

Mythe #3 : il y aura toujours des gens qui chercheront des choses liés à mon / ton site !

C’est vrai… mais !

  1. Certaines niches verront leur volume de recherche globale baisser au fil du temps..

  2. D’autres verront le degré de concurrence grimper au fil du temps.

  3. D’autres verront Google s’approprier la majorité des clics avec ses résultats enrichis.

  4. D’autres encore verront Google limiter de plus en plus les résultats organiques en faveur des résultats payants….

  5. Certaines audiences “arrêteront” d’utiliser Google pour se renseigner ou consommer dans ta thématique (au profit d’Amazon, des réseaux sociaux, etc)

Bref… les raisons de voir ton trafic diminuer au fil des années sont légion. Que tu bosses bien ou non sur ton site, tu ne contrôleras jamais tout. C’est ta capacité à “comprendre” tes visiteurs, à adapter tes canaux d’acquisition, qui rendra ton site solide sur le long terme.

Si tu mises tout sur Google … et l’attente, attention aux désillusions ! Car Google est tout sauf ton ami :-) Et tôt ou tard, il se peut que ton site subisse les foudres du moteur de recherche… Pour quelques jours, semaines ou mois….

Cette capture d’écran partagée par Mushfiq sur l’un de ses sites est un bon rappel que la vie d’un site ressemble à un rollercoaster… Et qu’aujourd’hui, passer sans encombre TOUTES les MAJ de l’algo relève du fantasme… Tôt ou tard ton site prendra un coup. Petit ou gros. Reste à savoir si tu t’en relèveras ou pas.

Astuce : bosser sur ton site a tendance à aider à se relever ;-) !

Mythe #4 : même si tout se casse la figure, tu tireras toujours “quelques bénéfices” !

C’est un peu plus vrai pour un site “acheté”. Comme évoqué dans cet article, même en prenant 75% de baisse, un site peut maintenir une rentabilité à 2 chiffres et constituer un investissement au rendement très intéressant par rapport aux placements “classiques” !

Mais ce rendement couvrira-t-il réellement ton investissement de départ + ce que tu auras mis dans le développement du site ? Conserveras-tu vraiment le site assez longtemps pour recouper ton investissement ?

Dans le cas d’un site créé de zéro, les chances de voir ton site 1) ne jamais sortir de la sandbox, 2) ne jamais arriver au niveau de revenu attendu, 3) abandonner avant de réussir sont d’autant plus nombreuses.

Même si beaucoup de formations vantent les méritent de la création et / ou l’achat d’un site comme investissement “miracle garanti”, rien n’est jamais garanti. Surtout pas le succès et la rentabilité !

Mythe 5 : les sites web s’achètent pour vraiment pas cher

Celui-ci est sûrement à “moitié vrai” en ce moment. Car il existe de nombreux sites vraiment, VRAIMENT pas chers à la vente.

Pas forcément listés sur des plateformes publiques ou fermées, non, les personnes vendant leur site sur une plateforme sont déjà en général un minimum éduquées au domaine et demanderont logiquement un prix (un peu ou beaucoup) plus élevé que les personnes n’ayant aucune idée de l’existence d’un marché d’acheteurs et acheteuses.

Démarcher en direct peut ainsi mener à des affaires vraiment intéressantes ! Mais globalement, les BONS sites ne sont pas “peu chers”… Certes, en France ils sont bien plus abordables qu’aux Etats-Unis par exemple (cf mon rapport d’activité publié en début d’année).

Mais peut-on considérer qu’un site acheté 20 à 24x son profit mensuel est “pas cher” ? Tout est relatif… Et tout dépend de la taille du site. Ce qui est certain, c’est que beaucoup de sites sont au premier regard plus abordable qu’un appartement par exemple. Et globalement plus rentables.

Mais les compétences pour gérer l’un ou l’autre sont très différentes, et investir dans un actif (physique ou numérique) sur la simple analyse de son “prix d’entrée” n’est évidemment PAS la meilleure stratégie pour réussir…

4 réalités liées à l’investissement et la gestion de sites….

Cette newsletter s’annonçant déjà … massive, j’ai choisi de me focaliser uniquement sur les mythes dans ma '“reprise” et je te propose, si tu le souhaites, de poursuivre ta lecture directement sur le site de Mushfiq pour découvrir ses 4 réalités liées à la gestion d’un site internet.

L’article complet, en anglais est ici. Bonne lecture !


🤓 Une question ? J’y réponds la semaine prochaine dans cette Newsletter !

Tu as une question sur les sujets liés à l’achat ou la revente d’un business digital ? Tu peux désormais là poser directement ici, et RDV la semaine prochaine pour les réponses :-) ! Je ne pourrai pas toujours inclure toutes les Q&R dans l’épisode, mais je répondrai toujours au moins en privé à celles soumises !


✅ Les actualités marquantes & intéressantes de la semaine :

Une sélection (courte cette semaine) de news toutes aussi courtes avec le lien pour en savoir plus si le sujet t’intéresse :


Lancement de DealFeed.io : l’agrégateur de sites à vendre

Mushfiq est à l’honneur aujourd’hui, puisqu’en plus de son article en intro, une second nouvelle le concerne cette semaine ! Avec le lancement d’une plateforme que j’aurais aimé créer : DealFeed.io(qui renvoie pour le moment sur le site de Mushfiq).

Le concept est ultra simpliste et efficace : regrouper au même endroit les sites de contenu disponibles à la vente sur les principales plateformes anglophones. Avec un système de filtrage par broker, niche, mode de monétisation, niveaux de revenus et profits et même pour filtrer les sites ayant été “vérifiés” ou non !

PS : les sites DotMarket devraient bientôt y être listés… Un peu de boulot de traduction, mais je suis impatient de pouvoir proposer nos sites à une audience anglophone plus vaste !

Shopify cible AUSSI les enfants désormais…

La semaine passée, je te parlais de Mighty.Business qui veut généraliser l’entrepreneuriat chez les enfants avec sa plateforme de création et vente de gadgets “designés” par des enfants.

Une initiative apparemment à la mode, puisque Shopify vient d’annoncer le lancement aux US et au Canada (uniquement pour le moment), de Shopify Kids.

Avec une approche un peu différente, pour le moment, puisqu’il s’agit ici d’un KIT créé pour “nourrir” l’envie de créer et d’entreprendre chez les plus jeunes. Pas encore de boutique ou de “système” sur mesure créé, mais nul doute que ça finira par arriver…

Rapport de mi-2021 par FE International

Les multiples continuent de grimper.

Et cela ne semble pas prêt de s’arrêter….

Les SaaS ont le vent en poupe.

Ce sont les 2 points clés de ce rapport. Mais comme à chaque fois, étudier en détails les “learnings” d’une plateforme aussi massive que FE sont évidemment riches en informations permettant de mieux comprendre l’évolution de ce marché si particulier…

Evidemment, un rapport et des impacts à “relativiser” si tu investis principalement en Europe et / ou en France ;-) .

Et un rapport sur les NFT, ça te dit ?

J’aime beaucoup les rapports. On y apprend souvent pas mal de choses sur l’état de forme et la tendance d’une industrie. Et s’il y en a une qui a beaucoup fait parler ET jaser ces derniers mois, c’est bien celle des Non Fungible Tokens !

C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai lu le rapport publié par le site NonFungible.com, leader de l’analyse data NFT, il y a quelques jours.

Un rapport trimestriel de 37 pages, comme ceux proposés régulièrement par Empire Flippers et FE International (partagé ci-dessus), basés sur l’activité couverte par le site, pour mieux comprendre : les valorisations actuelles des NFT, la “taille” du marché, revenir sur les acquisitions les plus marquantes de ces derniers mois, la répartition des ventes par “types” de NFT et comprendre vers “où” se dirige le marché de la blockchain.

Pourquoi Spotify a payé $60M pour acheter le podcast “Call Her Daddy” ?

2 créatrices. 4 épisodes. Un premier boom. Pleins d’épisodes en plus. Puis … un scandale à l’américaine. Des millions en jeu. Un mec en costard super cliché. De la trahison entre les créatrices. Une rupture inévitable. Et Spotify qui claque $60M.

L’histoire d’un podcast sulfureux vendu a prix d’or.

La vente de “’faux titres” : une lecture fascinante dans The Hustle.

Si tu ne le sais pas encore, The Hustle est une des rares newsletters que je lis au quotidien. Cette semaine, un épisode qui a attiré mon attention est paru et j’ai eu envie de te le partager.

Il ne concerne pas directement l’achat / vente de … business web, MAIS le business web de l’achat / vente de TITRES de propriété.

Tu as forcément déjà vu passer une pub de ce genre te proposant de devenir “Lord” ou “Lady” d’un château paumé en Ecosse ou je ne sais où….

Savais-tu que c’était …. une arnaque ? Arf, moi non plus ! J’ai donc lu avec attention cet article pour mieux comprendre le fonctionnement de ces sites et sur quoi il se basent pour prospérer.

Une lecture riche et fascinante qui démontre que vraiment tout est possible sur Internet…


Nouveau(x) site(s) en vente

Sélection de sites récemment listés sur DotMarket :

3-4 sites avec un joli trafic mais pas ou peu de revenus seront envoyés cette semaine par email à la base investisseurs en offre libre pour “tester” le marché sur des sites avec une vraie qualité mais où la monétisation aura fait défaut. Si recevoir cette liste t’intéresse, pense à t’inscrire en remplissant ton profil investisseur.e !


Merci pour ta lecture ! Et RDV Mardi Prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi, et merci à celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference 🥰 !

Share