L'Investisseur Web #48

Se recentrer pour progresser : réflexion personnelle et choix stratégique

Hello et bon mardi !

La réflexion entamée la semaine dernière sur le possible futur nom de cette newsletter a été enrichie de quelques propositions (plus ou moins acceptables 😂 ). Je te tiendrai au courant de l’évolution sur ce sujet dans un prochain numéro.

Néanmoins, MERCI à celles et ceux qui ont donné leur avis et leurs idées, j’en prends note. Et tu peux bien sûr continuer à t’exprimer à ce sujet en commentaire en répondant à ce mail !

En attendant, voici le programme pour l’épisode d’aujourd’hui :

  • Se recentrer pour progresser : réflexion personnelle et choix stratégique… Et une annonce pour le futur de DotMarket.

  • La question du jour : quels KPI pour suivre l’évolution de ton site ?

  • Amazon rachète MGM Studios : pourquoi ?

  • Babbar lève 2.1M d’euros. Pas le Babbar que tu connais.

  • Adios Amazon : est-il possible de mieux monétiser sans Amazon ?

  • $100K / an via Patreon en écrivant des nouvelles de fiction. Yep, possible.

  • Le New York Times aimerait bien racheter un joli business…

  • Les derniers sites en vente sur DotMarket.

Bonne lecture et à mardi prochain !


💪 Se recentrer pour continuer à progresser : réflexion personnelle et choix stratégique.

DotMarket.eu a passé en avril dernier le million d’euros de sites vendus (en valeur de vente).

Au cours de la trentaine de deals traités, nous avons appris.

Beaucoup.

Parfois dans la victoire (sur des deals qui n’étaient pas gagnés d’avance !).

Parfois dans la défaite (sur des deals perdus alors que tout semblait ficelé…).

Une des leçons principales retenues, c’est l’importance de l’expertise. Celle acquise, mais aussi celle perçue par nos partenaires et clients.

L’expertise de DotMarket, là où nous avons un VRAI savoir-faire unique (ou presque) et reconnu sur le marché Français, c’est l’audit, la valorisation et la vente (rapide) d’actifs digitaux.

Sites de contenu, sites e-commerce, SaaS (même si plus complexe à ce jour…).

Là où nous nous sommes cassés les dents, où nous avons perdu du temps, où nous avons même parfois malmené la “confiance” de nos clients à cause de tâtonnements coupables liés à notre manque d’expertise, c’est lorsque nous avons voulu prendre une part du gâteau sur la vente de sociétés.

Lesson learned.

Et décision stratégique forte : il est nécessaire de nous recentrer pour continuer à progresser et grossir.

Mais se recentrer peut parfois être ressenti comme un échec….

Plus ou moins marquant.

Je ne te cache pas que la première fois qu’un partenaire m’a (pourtant avec bienveillance) conseillé de rester dans mon “jardin”, mon égo a été secoué.

Pourquoi me “contenter” d’un segment de marché si nous pouvons “jouer” sur les 2 ?

Je n’ai jamais aimé me limiter….

Et encore moins que quelqu’un d’autre m’invite ou m’incite à le faire….

Mais, avec le recul (et quelques phases de dialogue intérieur + discussion en équipe bien sûr…) je sais aussi reconnaître quand un conseil est pertinent, et que je / nous ne sommes pas les “meilleurs”.

L’objectif de DotMarket est d’être la plateforme de référence dans son domaine d’activité. En France, puis en Europe.

Cela passe par une expertise reconnue et non questionnable.

Cela passe donc par un focus sur les domaines où nous POUVONS être les meilleurs.

Cela passe donc par une acceptation qu’il y a (et aura) des domaines où nous ne pouvons pas l’être et où il est plus stratégique de ne pas s’aventurer et perdre de l’énergie.

A partir d’aujourd’hui, DotMarket se recentre donc sur la vente d’actifs digitaux.

Les demandes de mises en vente de sociétés seront désormais redirigées vers des partenaires de confiance structurés et qualifiés pour accompagner mieux que nous les cédant.e.s.

Merci donc à Lucas, David et Daniel, qui se reconnaîtront, et avec qui toute l’équipe de DotMarket est ravie de démarrer de jolies collaborations sur ces aspects :-) !

De notre côté, nous venons d’accueillir une nouvelle personne, Gilles, au sein de l’équipe, et allons désormais pouvoir accélérer sur plusieurs points clés de développement de la plateforme (notamment sur les aspects techniques et commerciaux) avec le but de rapidement pouvoir te proposer plus de sites fiables et rentables chaque mois.

L’aventure ne fait que commencer !

Ca, c’était mon instant réflexion et la petite annonce découlant de celle-ci.

Mais pour toi qui me lis ce jour, au delà de cette annonce, j’espère aussi laisser une question s’implanter dans ton esprit…

Fais-tu ce pour quoi tu es le ou la plus qualifiée ? Le ou la meilleure ?

Food for thought.


🤓 Une question ? J’y réponds la semaine prochaine dans cette Newsletter !

Tu as une question sur les sujets liés à l’achat ou la revente d’un business digital ? Tu peux désormais là poser directement ici, et RDV la semaine prochaine pour les réponses :-) ! Je ne pourrai pas toujours inclure toutes les Q&R dans l’épisode, mais je répondrai toujours au moins en privé à celles soumises !

La question d’Adrien : Quels sont les différents KPI que tu surveilles personnellement au cours d'un projet en édition de site (affiliation) ? ROI (Quel est ton calcul ?), Investissement depuis le départ du projet ? Revenus Mensuels ? Pourcentage de commission ? Taux de conversion ? Délai avant retour sur investissement pour le cas d'un site neuf ? Nombre de pages ? D'autres KPI ?

Réponse : tout et rien à la fois !

Sans avoir un “vrai” tableau de suivi (j’en avais à l’époque, mais j’ai abandonné depuis longtemps par flemmardise de les remplir chaque mois), je suis évidemment globalement l’évolution de chacun de mes sites afin d’évaluer leur rendement et définir les meilleures stratégies de développement / investissement.

C’est d’autant plus vrai sur un site acheté, mais c’est très pertinent aussi sur un site lancé de zéro qui implique tout de même des coûts (principalement liés à la production de contenu et l’achat possible de liens).

Mon approche est assez basique et se focalise sur les dépenses engendrées par le rachat initial + celles consenties chaque mois pour développer le site rapportées aux revenus générés par celui-ci.

La première année, l’objectif n’est pas le ROI mais la croissance. Cela passe en général par une phase de ré-investissement quasi total des revenus générés pendant plusieurs mois.

La 2eme année, le ROI devient un élément clé. Les investissements consentis “doivent” avoir permis de grossir et donc d’augmenter le rendement du site. L’objectif est en général de doubler l’existant en l’espace de 6 à 12 mois (cela peut être plus rapide et encore plus rentable si le site est sous optimisé).

Cela implique d’être très strict sur les sites à acheter pour n’investir que dans des business avec un fort potentiel de croissance rapporté à mon temps et mes compétences disponibles.

Pour ce qui est des KPI du “quotidien” (% de commissions actuels et ceux qui peuvent être re-négociés, taux de transfo, trafic, etc), je n’ai pas de matrice de suivi. Je m’accorde des phases d’analyse une fois de temps en temps pour identifier les pages clés, leur “rendement”, leur évolution et les actions à mener pour les optimiser.

Ces actions peuvent être techniques, liées au contenu, ou à la monétisation. Suite à une action, je vais bien entendu monitorer l’impact pour évaluer si mon travail a servi à quelque chose.

Si l’objectif était de booster le trafic, je vais suivre cela via SemRush pour les mots clés référencés et Google Analytics pour le trafic réel récupéré. Si l’objectif était d’optimiser la monétisation, je vais (quand c’est possible….) étudier le CA généré par cette page avant et après optimisation.

Ce dernier point est intéressant mais honnêtement difficile à suivre selon les options de monétisation en place… Cela implique un système de tracking et d’attribution très bien en place. Ce qui n’est pas le cas sur tous mes sites !


✅ Les actualités marquantes & intéressantes de la semaine :

Une sélection (courte cette semaine) de news toutes aussi courtes avec le lien pour en savoir plus si le sujet t’intéresse :

Amazon rachète MGM Studios : pourquoi ?

Tu as forcément vu passer la nouvelle. C’est l’un des plus gros rachats de l’année ! Celui de MGM Studios pour 8,5 Milliards de dollars.

Comme souvent, c’est dans The Hustle (une des meilleures NL que je lis en ce moment) que j’ai lu l’analyse plus concise mais “riche” sur ce deal massif (le plus gros pour Amazon depuis l’acquisition de Whole Food en 2017).

Pour comprendre l’intérêt de ce deal pour Amazon, il faut avoir en tête 3 choses :

  • Amazon aime le contenu. Avec MGM, ils mettent la main sur un paquet de “franchises” films et séries TV dont James Bond.

  • C’est la guerre en ce moment entre les géants du Streaming (Prime, Netflix, Disney+), et Amazon ne compte pas se laisser faire ! Selon Le Monde, Jeff Bezos a d’ailleurs laissé peu de chances aux autres acteurs intéressés par ce rachat en soumettant une offre … 3mds au dessus des autres ! Avec ce deal, les 200 millions d’abonnés Prime vont avoir de quoi streamer en plus du catalogue actuel !

  • Plus de contenu = plus d’espace publicitaire. Et la pub pour Amazon, c’est un GROS GROS chèque chaque année (plus gros que ce que génèrent Roku, Snapchat, Twitter et Pinterest combinés 😱 )

Enfin, une petite phrase qui résume à elle toute seule la vision empirique / stratégique de Jeff Bezos : “Quand on gagne un Golden Globe, on vend plus de chaussures”.

Tu peux consulter la version en anglais et plus complète directement sur The Hustle.

Comment dire Adios à Amazon & trouver des programmes affiliés qui paient mieux ?

On reparle d’Amazon…. Mais cette fois côté affiliation.

Amazon Partenaires de son petit nom complet est un programme affilié qui dispose d’autant d’avantages que d’inconvénients ! Et une question récurrente quand on bosse sur le web : comment trouver MIEUX qu’Amazon pour monétiser mon site ?

Bad news, il n’y a pas souvent vraiment mieux qu’Amazon… Dans beaucoup de thématiques, le géant du e-commerce reste la référence niveau références dispo, prix et surtout… taux de conversion !

Good news, Austin Tuwiner t’explique dans cet article paru sur le blog Flippa comment gagner plus en créant des deals en direct avec des revendeurs Amazon OU des concurrents à Amazon. Approche, email, négociation : Austin te dit tout !

$100K / an via Patreon en écrivant des nouvelles de fiction : l’histoire inspirante de John McCrae

Peut-on gagner sa vie via les “dons” sur Patreon ?

Peut-on gagner sa vie en écrivant des nouvelles en ligne ?

Dans le cas de John McCrae, la réponse à ces 2 questions est OUI !

Une interview fascinante (et toute en transparence) sur son parcours réalisée par Elle Griffin dans sa Newsletter.

Spoiler : cela ne s’est PAS fait en 1 an. Ni 2. Ni 3. Mais le résultat est là, et l’histoire mérite d’être lue car elle est vraiment inspirante. Que tu rêves de gagner de l’argent en écrivant des histoires ou non.

Les outils / boîtes SEO ont le vent en poupe : Babbar.tech lève 2.1M d’euros pour poursuivre son développement.

Après l’entrée en bourse de SemRush et les 2 levées de fonds d’agence SEO francophones (je te laisse chercher lesquelles), c’est au tour de Babbar.tech de réussir un joli coup financier avec cette levée de fonds de 2,1M d’euros.

Une levée qui devrait entre autres permettre à l’outil FR de se développer plus rapidement pour partir à la conquête d’autres marchés comme l’explique Sylvain Peyronnet sur le blog Abondance.

Pas d’info sur la “valo” atteinte par le biais de cette levée, mais à coup sûr une jolie opé de communication ET une belle entrée de cash pour un outil made in France qui ne demande qu’à être plus connu et reconnu.

Le New York Times aimerait bien racheter The Athletic…

Il y a quelques année, le NY Times a réalisé une belle opération en rachetant WireCutter pour $30M, l’un des plus gros comparateur / guide d’achat Amazon.

Ouvrant ainsi la porte à la fin du journalisme d’information / investigation au profit du contenu qui “rapporte”, un exemple depuis suivi par la quasi totalité des “presses” mondiales… (sorry, difficile de résister à chaque fois…)

Cette fois, le NY Times viserait The Athletics et ses 1,2 millions d’abonnés payants. Une façon de venir faire croître sa propre base (estimée à 7-8 millions d’abonnés) et d’ouvrir la porte à la création de “bundles” (différentes offres incluant ou non la souscription au média sportif).

Montant potentiel non communiqué, et deal à suivre….


Les derniers sites mis en vente sur DotMarket

Si tu es déjà inscrit.e à notre liste investisseur.e, tu as sûrement reçu en avant première l’information par email. Le cas échéant, tu peux le faire juste ici pour être informé.e dès qu’un nouveau site correspond à tes critères d’investissement (budget, modèle économique, thématique…) !


Merci pour ta lecture ! Et RDV Mardi Prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi, et merci à celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference 🥰 !

Share