L'Investisseur Web #5

On va tous avoir besoin de revenus passifs 🤑.

Hello et bon mardi à toi ! Comme chaque semaine, faisons ensemble un tour sur l’actualité du monde de l’investissement web…. Tu peux réagir à ces informations via la section commentaire en bas de la newsletter ! Bonne lecture !


💪 Parole d’Oussama Ammar !

Paru la semaine dernière, ce n’est qu’hier que j’ai pris le temps d’écouter l’interview d’Oussama réalisée par Dikom, Bakang et Sylvain dans leur podcast Lucky Day.

A 27 min et 22 secondes de cet épisode, un court passage (tout le reste vaut le coût, mais comme on est ici pour parler investissement… ;-) ) qui devrait retenir ton attention :

On va tous avoir besoin de revenus passifs !

L’avenir du safety net [c’est de s’être créé.e une épargne productive !]

Où comment résumer en 2 phrases la problématique de toute une génération en quête d’équilibre et de flexibilité dans sa façon de travailler, voyager, s’amuser, explorer, expérimenter…

Je te laisse réfléchir à cette vision, et découvrir le podcast complet intitulé “Think Outside The Box avec Oussama Ammar”. Classique, mais toujours efficace !


💄 Mettre du rouge à lèvre sur un cochon…

Expression découverte dans l’interview témoignage d’un partenaire de la plateforme US Empire Flippers (dont on va reparler un peu plus bas) pour décrire l’action d’embellissement d’un business avant sa vente par un vendeur en quête d’un petit extra en termes de multiplicateur.

Alors comment détecter le “cochon sous le rouge à lèvre” ? 😅

Grâce à l’étape indispensable de Due Diligence - ou Audit - préalable à tout achat.

Il est tellement facile de faire briller un aspect ou un autre d’un business afin de détourner l’attention d’un acheteur d’autres éléments moins reluisants qui mériteraient pourtant toute son attention tellement ils pourront avoir un impact sur la pérennité du business, que cette étape DOIT être menée avec la plus grande attention.

“Super potentiel”, “Redesign effectué le mois dernier”, “Pas encore scalé, y’a plus qu’à !'“, “Produit Winner ou Evergreen”, “PR de fou”, “Page Facebook avec 100 000 abonnés”…

Des business lambdas bien enrobés nous en voyons passer toutes les semaines sur DotMarket. Et notre job est de faire le tri, très rapidement, entre ceux qui sont juste “joliment présentés, avec quelques failles, mais qui une fois démaquillés resteront de vraies belles opportunités”, et ceux qui représentent un vrai risque pour les investisseurs et doivent donc être rejetés.

Un article très complet sur l’ensemble des points de contrôle utilisés par nos équipe sera prochainement publié sur le blog. D’ici là, je t’invite à lire celui-ci, en anglais, rédigé par Empire Flippers justement concernant les sites de contenu.

Attention à adapter si tu audites un site de dropshipping, e-commerce ou un SaaS qui disposent de points de contrôle spécifiques.


🤑 Comment bien / mieux vendre ton SaaS ?

Un podcast absolument génial (comme d’hab quand Greg Elfrink prend la parole) de la part du directeur Marketing de Empire Flippers, très actif cette semaine !, qui est à ce jour la plus grosse place de marché de business “audités” au monde (à contrario de Flippa dont je parle plus bas qui est la plus grosse place de marché “ouverte” au monde) à destination des créateurs de SaaS.

  • Combien vaut un SaaS vs un site de contenu ?

  • Comment le valoriser dès le début du projet ?

  • Où et comment le vendre ?

Autant d’informations très utiles dans ce podcast (en anglais) qui contribue au renforcement des actions menées ces derniers temps par de nombreux acteurs du domaine à destination des éditeurs de SaaS.

L’achat / vente de SaaS est un marché qui a un énorme avenir devant lui. Même s’il y a beaucoup de boulot d’éducation à faire dessus (plus encore que sur les sites web).

J’ai d’ailleurs cette semaine rejoins un groupe Facebook dédié aux créateurs de SaaS en France, une Newsletter intitulée SaaS Inbox, et échangé avec 3 experts en la matière pour discuter des opportunités de lister ce type de business sur DotMarket très bientôt.

Pense à compléter ton profil investisseur, si ce n’est pas déjà fait, pour être alerté.e des premiers business de ce type quand ils seront live !


👑 Own your FUTURE!

C’est le titre qui ne manque pas d’ambition de l’événement 100% online organisé par Flippa, la plus grosse marketplace d’achat / vente de business digitaux libres au monde.

Flippa, c’est 5 000 nouveaux listings publiés par MOIS !

Une énorme communauté qui chaque jour contribue à des centaines de passation de noms de domaines, starter sites, business établis de toutes tailles, de manière totalement automatisée (Flippa n’offre pas de base un accompagnement sur les transactions, c’est une place de marché “ouverte”, qui ne joue pas le rôle de courtier contrairement à Empire Flippers aux US, ou DotMarket en France).

Autant dire que leur événement s’annonce riche en statistiques et informations de top niveau avec des conférenciers excellents comme Noah Kagan ou Sam Marks déjà cité dans un précédent épisode de cette newsletter.

C’est 100% gratuit et ça aura lieu le 9 juillet !


🤔 Quelles alternatives à Amazon pour monétiser ton site ?

Même si on a encore un peu de temps devant nous, les récents changements de structure de commission Amazon DOIVENT te mettre la puce à l’oreille. Il n’est pas BON de dépendre à 100% du bébé de Jeff.

Depuis ces annonces, nous avons par exemple décidé dans nos audits d’attribuer une “pénalité” aux sites reposant exclusivement sur Amazon pour être monétisé. Une façon d’appuyer le fait que trop de dépendance = danger futur possible.

Nous encourageons donc tout vendeur de site Amazon à identifier d’autres sources de revenus, à commencer par des alternatives “faciles”.

Et ça tombe donc bien, si tu te posais la question des alternatives possibles, Maximilien Labadie a déjà fait le travail de te lister un paquet de solutions, qui plus est triées par thématiques ET avec les outils te permettant de multiplier les comparateurs de modèles, prix et j’en passe.

Faut dire que Max ne fait jamais rien à moitié, mais c’est justement ça qu’on adore 🤩 !

Si tu préfères la vidéo liée à l’article, là voici :


😱 Il a hacké DotMarket pour trouver des idées de business rentable !

Julien n’a pas réellement hacké DotMarket, mais il a trouvé un excellent moyen d’identifier des idées de thématiques à joli potentiel en utilisant la liste des thématiques des sites vendus sur la plateforme pour évaluer la rentabilité et le prix de vente futur possible de ses idées de niches !

Mais ceci n’est qu’une de ses approches de détective pour trouver ce type de niches, et il détaille toute ses méthodologies dans un excellent article paru sur Webmarketing-com.com.

Perso, j’adore ce type d’approches, et j’en emploie plusieurs de celles citées par Adrien quand je me lance dans un nouveau business. Vraiment, une belle lecture !


SPONSOR DE CET EPISODE

🤝 Ezoïc met les bouchées doubles en France

Ezoïc est souvent présenté comme l’alternative numéro 1 à Adsense. C’est une plateforme qui permet de monétiser un site internet par l’intégration d’espaces publicitaires totalement gérés et optimisés par leur intelligence artificielle.

Leur atout majeur ? Ils ne remplacent pas vraiment Adsense, ils l’intègrent dans leur mix d’enchères et mettent en compétition ce réseau avec plusieurs autres afin d’obtenir à chaque fois le meilleur revenu par impression pour un encart et un site donné.

Ezoïc cartonne depuis un moment aux Etats-Unis où ils dominent le marché avec MediaVine et AdThrive notamment, et ont récemment décidé de mettre les bouchées doubles pour séduire & répondre aux attentes des éditeurs de sites en France !

Tu peux tester gratuitement la plateforme dès lors que ton site dispose d’au moins 10000 visites par mois.


🚀 Y a-t-il plus de potentiel dans l’achat d’un petit ou d’un gros site ?

Penses-tu qu’il est plus facile d’ajouter 100% à un site à 50 000 euros ou 10% à un site valorisé 500 000 euros ?

Dom Wells, d’Onfolio.co penche clairement pour les GROS sites. Mais il n’est pas avare d’arguments très pertinents en faveur de ces “petits” sites où les “quick wins” sont souvent plus nombreux, même si forcément, de par la taille initiale du site, rarement aussi impactants qu’une action sur un site à fort revenu intial.

Sous un autre angle, Dom aborde la question du potentiel d’investissement initial pour booster un site quand celui-ci rapporte déjà largement de quoi s’auto-financer VS un site où une forte croissance nécessitera très probablement des dépenses mensuelles supérieures aux revenus au moment de l’achat.

Une bonne lecture que tu peux continuer ici, et un bonus très complémentaire sur cette réflexion avec cet article publié il y a quelques semaines : Est-il vraiment plus risqué d’acheter un site à 100K qu’à 10K ?


👌 L’actualité Hebdo des Noms de Domaine

Une veille très nichée comme on les aime !

C’est ce que réalise chaque semaine David Chelly, le fondateur de la plateforme d’achat de domaines expirés Domstocks et co-organisateur du NDDcamp dont la prochaine édition (à laquelle je participerai 🥳) a par ailleurs été reportée, Covid oblige, à 2021.

Pour avoir suivi les premières publications, je dois dire que le format et le contenu sont de plus en plus intéressants et impactants. Et comme absolument personne d’autre ne parle de ce sujet en France, c’est une source assez unique d’infos utiles, parfois croustillantes, sur les noms de domaine.

Voici son dernier poste sur le sujet publié sur LinkedIn.

Toujours sur la thématique, un débat très intéressant en cours sur Twitter, lancé par Richard Patey, sur la prise de valeur dans le temps des noms de domaine.

J’y reviendrai dans un prochain épisode, peut-être après avoir demandé son avis à David Chelly tiens 🤓, car c’est une question qui prend de plus en plus de poids dernièrement dans les approches de valorisation d’un business digital.


RDV Mardi prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi !

PS : nous avons récemment mis à un jour un parcours clé sur DotMarket, celui du profil investisseur ! Pour être alerté.e des nouveaux business mis en vente sur la plateforme, tout sera désormais plus simple et plus ciblé encore qu’avant. A condition que tu prennes le temps de remplir ce TypeForm !


Si tu apprécies cette newsletter et penses que quelqu’un d’autre que toi pourrait bénéficier de nos analyses, le bouton partager est ton meilleur atout 😇 !

Share

Si tu as reçu cette newsletter de la part d’un.e ami.e ou collègue et que tu penses qu’elle peut t’apporter quelque chose, tu peux t’abonne avec ce bouton là !