L'Investisseur.e Web #59

🤔 Pourquoi vendre un business qui rapporte (version mise à jour !)

Hello et bon mardi à toi !

Suite à l’épisode de la semaine dernière, j’ai constitué une belle liste de recommandations de formations, formateurs et formatrices. Les premiers appels ont été passés, et 4 personnes sont déjà sûres de rejoindre notre annuaire / marketplace de formations sur l’Affiliation, e-Commerce et Google Ads.

Cette semaine, je discute avec 2 formatrices pour Pinterest et Instagram.

Je vais poursuivre mon travail de prise de contact, puis nous attaquerons la phase de filtrage en accédant à toutes les formations pour les visionner et valider si celles-ci sont au niveau attendu pour les proposer à la communauté DotMarket.

L’objectif est de lancer tout cela courant Octobre. Tu peux toujours référer une formation suivie ou de qualité selon toi par email : kevin@dotmarket.eu ou en réponse à ce mail.

Nous avons une bonne base, mais je serai ravi de challenger en continu nos listings pour proposer la crème de la crème des formations par thématique !

Le message passé, voici ce qui t’attend pour ce 59eme épisode de l’Investisseur.e Web :

  • Pourquoi vendre un business qui rapporte (version mise à jour !)

  • 1, 2, 3 concurrents en vente au même moment ? Qu’en penser ? Une thread.

  • Le Covid a-t-il fait grimper ou baisser le prix des sites Internet ?

  • Racheter un SaaS sans sortir un rond : le pari de MicroAcquire et Pipe.

  • L’outil qui permet à Shopify de générer des millions de visites par an.

  • Noms de domaines expirés : quelques conseils si tu envisages de te lancer avec ce type de NDD !

  • Meilleures formations digitales : tu peux toujours contribuer !

Bonne lecture !


🤔 Pourquoi vendre un business qui rapporte (version mise à jour !)

C’est un sujet qui revient … à peu près à chaque appel avec des acheteurs potentiels non habitués au rachat de sites : mais pourquoi ce site qui rapporte “autant” serait à vendre ?

Il existe de nombreuses ressources sur le sujet.

Quand j’ai vu passer l’article intitulé “7 raisons communes de vente d’un business par leur propriétaire”, je me suis donc dit qu’il y avait peu de chances d’y découvrir du contenu “frais et unique”.

Je me trompais !

Certes, les RAISONS de vente ne sont pas nouvelles. Mais j’ai aimé l’ajout pour chaque raison d’un conseil bien précis de la part de l’équipe de Domain Magnate (fond d’investissement privé qui achète et opère des sites aux US au nom de ses investisseurs) pour les acheteurs se retrouvant face à ce type de raison de vente.

Exemples :

  • Face à un vendeur invoquant la revente car habitué à acheter et “vite” revendre pour encaisser la différence, Domain Magnate invite à faire particulièrement attention à ce type de profil qui PEUT (parfois) avoir tendance à surtout essayer de se débarrasser d’un “mauvais investissement”. Les “websites flippers” ont en général une bonne expérience, et cela pèse autant en leur faveur que négativement. En tout cas en tant qu’acheteur, il faut redoubler de vigilance et être strict sur la vérification des pièces justificatives. D’ailleurs, un bon website flipper sait déjà qu’un bon acheteur sera intransigeant là dessus, et devrait avoir préparé un dossier de vente solide. Si ce n’est pas le cas…. méfiance !

  • Face à un vendeur souhaitant vendre pour “se consacrer à des projets plus gros”, Domain Magnate invite à vérifier les “autres business” sur lesquels le vendeur bosse actuellement, afin d’identifier si la vente des plus petits projets, les moins profitables, ne bénéficierait pas à un re-focus sur un site de la même thématique qui deviendrait alors un sérieux concurrent pour le site que tu rachètes ! Certes, une clause de non concurrence doit te protéger de ce type de vendeur, mais mieux vaut avoir l’info en amont que de devoir batailler dans le futur pour faire valoir tes droits…

D’autres raisons et conseils sont invoqués comme : raisons personnelles (un classique), un changement dans l’industrie (attention !) ou la baisse de motivation. Avec à chaque fois le petit conseil pratique en tant qu’acheteur.

Je te laisse découvrir tout cela juste ici !


🤓 Une question ? J’y réponds la semaine prochaine dans cette Newsletter !

Tu as une question sur les sujets liés à l’achat ou la revente d’un business digital ? Tu peux désormais là poser directement ici, et RDV la semaine prochaine pour les réponses :-) ! Je ne pourrai pas toujours inclure toutes les Q&R dans l’épisode, mais je répondrai toujours au moins en privé à celles soumises !

La question d’Hocine : Sur les sites qui sont à vendre sur DotMarket, existe-t-il un potentiel de croissance permettant à l'acquéreur de l'améliorer pour le revendre à échéance 12/18 Mois et en agissant comme un investisseur Moyen Terme ? Si oui quelle formation conseilles-tu pour être en capacité de "gérer" et "d'améliorer" le site pour sa revente plus tard ?

Réponse : une question qui tombe à pic puisque le sujet de la formation est une de mes priorités du moment Hocine, comme tu l’as sûrement lu dans le dernier épisode, ainsi qu’en intro de la newsletter du jour. A ce stade, nous avons une liste très restreinte de personnes que nous recommandons les yeux fermés lorsque la question est posée.

Le but avec le lancement de notre marketplace de formations est de pouvoir recommander plus régulièrement et dans plus de domaines précis des personnes de qualité à nos acheteurs souhaitant se former sur des leviers très précis : ads, social media, SEO, e-commerce, etc..

Pour répondre à la 1ere partie de la question, les sites avec un VRAI potentiel de croissance (et donc de revente avec plus value à moyen long terme) sont typiquement les sites que nous privilégions et cherchons à lister.

Ce n’est pas toujours le cas, certains sites arrivent déjà à maturité sur DotMarket, et disposent par conséquent d’une marge de progression initiale moindre, leur valeur reposant alors plutôt sur le ratio travail / rentabilité qu’ils offrent pour des investisseur.e.s.

Mais lorsque nous “chassons” des sites à vendre, nous privilégions en effet ceux sur lesquels nous décelons un vrai gros “gap”. Ce sont mes sites préférés à racheter, et donc ceux que je préfère proposer à notre audience !

Ils demandent forcément plus de travail à la reprise VS un site déjà optimisé, MAIS ils offrent par conséquent la possibilité de plus rapidement obtenir un boost de performance et donc d’augmenter parfois drastiquement le ROI à 6-12 mois.

Reste à disposer des compétences pour activer les leviers et optimisations….

Et c’est ce qui nous ramène à la seconde partie de la question. Aujourd’hui, nous privilégions la revente de chaque site à des investisseur.e.s “qualifiés”. C’est à dire que dès que c’est possible, nous privilégions l’offre d’un acheteur ou d’une acheteuse disposant déjà des compétences, du budget, du temps pour exploiter pleinement le site VS une personne où nous aurons identifié un manque possible de ces ressources.

A offre égale, une personne qualifiée ++ remportera donc souvent la mise sur DotMarket car nous cherchons aussi à maximiser les chances de succès long terme !

Avec le lancement de l’espace formation, le but sera donc e pouvoir fournir les ressources nécessaires à toute personne pour grimper en compétences et être en mesure d’exploiter au mieux les sites proposés sur DotMarket !


✅ Les actualités marquantes & intéressantes de la semaine :

Une sélection (courte cette semaine) de news toutes aussi courtes avec le lien pour en savoir plus si le sujet t’intéresse :

1, 2, 3 concurrents en vente au même moment ? Qu’en penser ? Une thread.

Une thread Twitter de Dom Wells, d’Onfolio, dont je t’ai déjà souvent parlé.

Ce que j’aime chez Dom, c’est qu’il partage régulièrement sur son feed Twitter ses réflexions ou analyses vis à vis de deals EN COURS pour Onfolio ! Pas de BS donc, mais de vraies questionnements sur des opérations que sa société est réellement entrain d’effectuer.

Cette semaine, il partage sa réflexion face à une situation assez rare en soi : se retrouver face au rachat d’un business où 2 concurrents plus gros sont AUSSI à vendre, au même moment !

Bien, pas bien ? Qu’en tirer comme learnings ? Je te laisse lire la thread ;-) !

Racheter un SaaS sans sortir un rond : le pari de MicroAcquire et Pipe.

Encore un très joli coup de la part d’Andrew qui n’en fini pas de venir challenger la façon dont se déroulent les acquisitions de SaaS (principalement) sur le marché Anglophone !

Dernière annonce en date, un partenariat exclusif avec Pipe pour simplifier l’obtention de fonds pour les acheteurs qui pourront bénéficier de prêts calculés sur les revenus actuels et futurs du SaaS audité ! C’est ce qu’on appelle du RBF ou Revenue Based Financing.

Un partenariat proche de ce qui avait été annoncé avec CapChase il y a quelques mois, et qui renforce donc l’idée que le futur du rachat de business en ligne ne sera pas fait via les banques traditionnelles, mais via des acteurs capables de calculer “différemment” le rapport de risque des SaaS, e-Commerce et peut-être un jour sites d’affiliation.

En France, il n’existe malheureusement pas encore de solution équivalente, mais nous travaillons dur à élaborer quelque chose pour les mois qui viennent avec 2 Fintech prometteuses… Je vous en dirai plus dès que cela se concrétise évidemment ;-) !

Le Covid a-t-il fait grimper ou baisser le prix des sites Internet ?

Après 1 an de hauts et de bas sur pas mal de thématiques, la question se pose : quel est vraiment l’impact du Covid sur les prix de vente des business en ligne ? Elements de réponse avec Blake, le CEO de Flippa, qui livre sa vision au cours d’un podcast enregistré avec The Domain Magnate Show.

Spoiler : les variations ont été tellement importantes “niche par niche” qu’il est difficile de tirer une conclusion globale. Cependant, la demande a de sûr été boostée, et plus de demande = hausse des prix, mais les variations de performance de beaucoup de sites semblent avoir empêché une vraie hausse de prix directement corrélée à la hausse de la demande. La reprise (et les abandons de sites suite à cette période complexe) pourraient bien faire changer les choses dans les mois qui viennent….

L’outil qui permet à Shopify de générer des millions de visites par an (et que tu pourrais copier, en quelque sorte…)

Le génie de certains sites repose amplement sur leur capacité à identifier UN besoin très précis de leur audience large, et de créer une floppée de pages autour de cet univers pour répondre à toutes les variations possibles de la recherche initiale.

C’est ce que Canva a très bien fait avec son outil de design d’invitations de mariage, anniversaire, etc… (invitation + niche) ou qu’Airtable exploite à merveille sur les variations de Template + besoin.

Pour Shopify, il s’agit du générateur de NOMS pour tous types de business. Un outil simple, dupliqué sur autant de pages qu’il y a de thématiques, et qui rapporte gros en leads ! Je te laisse lire l’article pour creuser le sujet et découvrir quelques autres stratégies de sélection de mots clés Shopify utilise pour quadriller le marché ;-) .

Mais pour conclure sur ce sujet, quel outil pourrais-tu créer pour TON site afin de proposer une expérience similaire et duplicable par sous-niche de ta niche ? Bonne réflexion !

Noms de domaine expirés : 2 ressources immanquables sur le sujet

Les projets montés sur des domaines expirés pour bénéficier de l’ancienneté, de l’autorité et des liens de “vieux” domaines pour gagner du temps sur l’indexation et la génération de trafics et revenus d’un “nouveau” site se multiplient. La stratégie n’est pas neuve, mais la lenteur d’indexation des nouveaux sites par Google ne fait qu’inciter les éditeurs et éditrices de sites à chercher des raccourcis pour gagner du temps. Comment leur en vouloir…

Mais qui dit raccourci, dit risques ! Alors quels sont ceux liés au rachat d’un nom de domaine expiré ? Je te propose 2 ressources parues cette semaine pour t’informer sur le sujet.

  • Une vidéo de David Chelly, expert de la thématique notamment de l’aspect légal, pour mieux comprendre les points clés à ne pas négliger au moment d’acheter un domaine ayant auparavant appartenu à quelqu’un pouvant un jour ne pas prendre cette idée à la légère… Case study à l’appui.

  • Une vidéo de Jérôme Pasquelin, auteur d’une formation dédiée au rachat et création de sites sur des NDD expirés, pour vérifier avant achat la qualité réelle d’un nom de domaine et éviter d’investir dans un site aux apparences sympa et … qui ne repartirait jamais une fois relancé ! Case study à l’appui également.


Merci pour ta lecture !

Et RDV Mardi Prochain pour un nouvel épisode, d’ici là, bonne semaine à toi, et merci à celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference 🥰 !