L'Investisseur Web #14

Mais pourquoi vendre un site qui gagne de l'argent đŸ€” ???

Hello et bon dĂ©but de journĂ©e Ă  toi ! Comme chaque Mardi, faisons le tour des meilleurs articles, podcasts et nouveautĂ©s dans le domaine de l’investissement digital.

Cette semaine, je te propose entre autres de découvrir :

  • Une nouvelle liste d’erreurs d’analyse qui peuvent ruiner un investissement


  • La rĂ©ponse Ă  la fameuse question “Mais pourquoi donc vendre un business profitable ???????????”

  • Le lancement du “Netflix” de la formation e-Commerce (on ne se moque pas du nom STP)

  • Un regard sur le rachat de TikTok et ce qu’on peut apprendre des visions exposĂ©es par les prĂ©tendants que sont Microsoft, Walmart & Oracle.

  • Des news de la guerre des marketplaces sur le marchĂ© Anglophone

  • Un bouquin dĂ©diĂ© aux noms de domaine que je te conseille de lire !

☕ CafĂ©. PrĂȘt. Lecture !


7 erreurs qui reviennent trop réguliÚrement sur un 1er ou 2nd achat de business digital

Forcément quand on débute, on fait des erreurs


Correction. MĂȘme quand ce n’est pas un premier achat, on peut se lasser aller Ă  penser qu’on “maĂźtrise” et simplement “oublier” ou “nĂ©gliger” quelques points d’analyse dans l’euphorie que peut procurer la sensation d’avoir trouvĂ© un bon business Ă  racheter.

Alors que ce soit ton premier, second ou Ă©niĂšme achat de site, je suis persuadĂ© que la lecture mĂȘme rapide de cet article paru chez Flippa n’aura que des avantages :-).

Voici un aperçu des points évoqués par Dominic Wells :

  • Oublier de dĂ©-zoomer son analyse sur Google Analytics : car une hausse n’en est pas toujours une, tout comme certaines baisses peuvent avoir des explications trĂšs logiques.

  • Ne pas ĂȘtre au courant des updates majeures : Google ou Amazon (voire Walmart aux US le mois dernier) ! Combien de sites valorisĂ©s sur les revenus prĂ©-coupure de commissions Amazon aux US j’ai vu passer dans des groupes d’achat
 😳

  • Ne pas maĂźtriser le processus de migration : pas un souci si tu passes par DotMarket car nous le gĂ©rons, mais en cas d’achat en direct, bien comprendre les Ă©tapes de la migration ET les points clĂ©s Ă  vĂ©rifier est crucial pour Ă©viter l’entourloupe (ou les soucis techniques
).

  • Accepter de payer le “potentiel” du site : 100% des vendeurs ont en tĂȘte de valoriser l’existant + le potentiel de croissance du site qu’ils souhaitent vendre. 100% du temps, je dois rappeler que le potentiel ne vaut rien. Ou presque. Le potentiel est l’élĂ©ment qui aide Ă  convaincre un acheteur de dĂ©penser son argent. Le potentiel est un argument. Pas un critĂšre de valorisation (en tout cas pas un majeur). Ne payez PAS le potentiel. Point.

  • Mixer l’analyse des facteurs de risque : les risques les plus “connus” ne sont pas forcĂ©ment les plus dĂ©cisifs sur tous les sites
. Un bon audit ne fait pas de distinction entre les “apparences”. Il s’intĂ©resse Ă  TOUS les facteurs.

  • Trop se focaliser sur le multiple : qu’il semble bas ou Ă©levĂ©, le multiple n’est qu’un Ă©lĂ©ment de calcul du prix final. Ce sont, entre autres, les Ă©lĂ©ments Ă©voquĂ©s plus hauts qui doivent te guider sur l’évaluation rĂ©elle de la valeur et du potentiel d’un site pour TOI (pas pour un autre, pour TOI, TES compĂ©tences, TES moyens, TON Ă©nergie, etc
). Les sites aux multiples les plus Ă©levĂ©s ne sont pas forcĂ©ment les moins rentables, tout comme ceux aux multiples les plus bas ne sont pas forcĂ©ment les meilleures affaires
.

Pour aller plus loin, tu peux retrouver un autre article dĂ©diĂ© aux erreurs classiques faites par les “nouveaux acheteurs” partagĂ© l’épisode 10 de l’investisseur web.


🧐 Mais pourquoi vendre un business digital profitable ???????????????

C’est la question rĂ©current numĂ©ro 1 du marchĂ©.

Mais si son site rapporte autant, pourquoi donc veut-il le vendre ! Cela cache forcément quelque chose !

Dernier exemple en date hier sur Twitter suite Ă  la mise en vente d’un site que les SEO connaissent bien et qui a par consĂ©quent directement beaucoup fait rĂ©agir :

Hasard amusant, l’épisode 9 de la newsletter de Stefan Van Imhof, dont je t’ai dĂ©jĂ  parlĂ© ici, dĂ©diĂ©e aux Alternative Assets” aborde exactement ce sujet aujourd’hui : “Why sell a profitable digital asset” 😅 .

  • Retraite

  • Manque de temps

  • Besoin de cash

  • DĂ©cision stratĂ©gique (le site est Ă  son summum selon le vendeur)

  • DĂ©cision stratĂ©gique V2 (le site a Ă©tĂ© construit avec un objectif de revente)

  • Perte d’intĂ©rĂȘt dans le projet

  • Trop / Plus de compĂ©tition

  • Le site a pris un coup

  • Le vendeur tente de t’arnaquer (eh oui, ça existe, mais c’est lĂ  que le rĂŽle de l’audit prend tout son sens ;-) ).

Les raisons de vendre sont multiples. La question ne repose en rĂ©alitĂ© souvent pas sur le fait de vendre, mais sur l’absence de connaissance de la possibilitĂ© de vendre un site.

Demande-t-on à quelqu’un pourquoi il vend ses bitcoins, sa maison ou ses actions ?

Non, on lui accorder directement une des raisons listĂ©es ci-dessus (d’ailleurs souvent sans les options nĂ©gatives). La vente est forcĂ©ment liĂ©e Ă  un besoin ou Ă  une stratĂ©gie.

Mais lorsqu’il s’agit d’un site internet, mĂȘme les “initiĂ©s” au rĂ©fĂ©rencement ont du mal parfois, lorsqu’ils n’ont pas eux-mĂȘme eu entre les mains un site qui rapporte vraiment, Ă  comprendre pourquoi quelqu’un d’autre vendrait le sien
.

Pour aller plus loin sur la question, je t’invite vraiment Ă  lire l’article de Stefan, et tu peux complĂ©ter en lisant ces 2 articles Ă©crits au tout dĂ©but de l’aventure DotMarket :


🎬 Aprùs le lancement du Slack, E-commerce Nation lance le Netflix de la formation e-commerce

On va pas se mentir, le nom est un peu rĂ©chauffé  Ces derniers mois au moins 3 ou 4 plateformes se sont lancĂ©es en promettant proposer le Netflix de la formation, mais sur ce coup au moins, je suis assez persuadĂ© que les livrables seront de qualitĂ© !

Car cette fois, la promesse est faite par E-Commerce Nation, qui est une référence absolue depuis de longs mois sur la thématique du e-commerce.

Alors on pardonne l’appellation, et RDV ici pour dĂ©couvrir leur plateforme 😜 !


đŸ“±Que retenir du combat entre Microsoft, Walmart et Oracle pour le rachat de l’application TikTok ?

La semaine derniĂšre, on parlait de comment acheter et monĂ©tiser une application mobile. LĂ  on parle de l’application mobile numĂ©ro 1 du moment


C’est le gros sujet du moment suite aux dĂ©clarations de Donald Trump. Qui rachĂštera TikTok pour que l’application puisse continuer Ă  “exister” aux USA ?

3 sociĂ©tĂ©s semblent sortir du lot : Microsoft, Walmart et Oracle. Chacune a de forts intĂ©rĂȘts Ă  faire valoir dans cette acquisition assez historique.

Si Microsoft bĂ©nĂ©ficierait avec TikTok d’un regain de notoriĂ©tĂ© auprĂšs des plus “jeunes”, Walmart voit surtout l’opportunitĂ© d’augmenter son activitĂ© e-commerce, tandis qu’Oracle s’intĂ©resse Ă  la mise en avant de ses services marketing & cloud.

3 gĂ©ants donc, et 1 seul gagnant, sauf si l’idĂ©e d’un rachat “partagĂ©â€ revenait sur la table (Walmart + Microsoft)


The biggest question looming over TikTok's acquisition is how the app would change under new ownership. Here's what experts say could happen if Microsoft, Walmart, or Oracle took over.

Pourquoi cette situation est intĂ©ressante ? Car il est finalement assez rare de voir se dĂ©rouler en temps rĂ©el un “combat” pour ce type de rachat. En gĂ©nĂ©ral, tu entends parler de l’offre refusĂ©e (coucou Facebook / Snapchat) ou de celle acceptĂ©e (Re-coucou Facebook / Instagram).

Ici, l’opportunitĂ© se prĂ©sente de suivre les enjeux pour chaque sociĂ©tĂ© faisant une offre, et d’identifier leur façon d’analyser les atouts de l’acquisition. Chaque sociĂ©tĂ© a sa propre vision de “pourquoi” TikTok aiderait leur business, et tu l’as vu, il diffĂšre sensiblement !

Mais aussi d’analyser, Ă  notre Ă©chelle, les projets de chaque boĂźte en termes d’évolution de l’application vis Ă  vis de son business modĂšle initial et des forces actuelles.

Microsoft n’envisage pas le mĂȘme dĂ©veloppement qu’Oracle simplement car leurs enjeux ne sont pas les mĂȘmes et leurs forces actuelles ne sont Ă©videmment pas les mĂȘmes non plus.

C’est la mĂȘme chose quand TU analyses un site. LĂ  oĂč TU verras un potentiel de croissance SEO, un autre investisseur identifiera l’opportunitĂ© de crĂ©er une boutique ou d’envoyer du trafic via la newsletter d’un autre site Ă  lui.

Allez, j’arrĂȘte lĂ  la comparaison, mais j’espĂšre qu’elle t’aura permis de rĂ©flĂ©chir Ă  ton Ă©chelle Ă  tes futures acquisitions, et je retourne Ă  mes audits de sites valorisĂ©s bien loin du milliard 😅.

Edit : Orable semble désormais tenir la corde
 (source)


🛾 L’intelligence artificielle va-t-elle rĂ©volutionner tuer la crĂ©ation de sites de niche ?

Un article et une question posée par Spencer Haws sur son blog cette semaine suite aux nombreuses communications ces derniers temps à propos du fameux robot utilisant GPT-3, la nouvelle technologie de génération de contenu conçue par Open-AI.

Il faut dire que mĂȘme si le rĂ©sultat manque encore un peu “d’humanitĂ©â€, la capacitĂ© du robot Ă  rĂ©pondre de maniĂšre “juste” est bluffante (Si tu veux constater cela de tes propres yeux, l’article entier rĂ©digĂ© par le robot est dispo ici
.).

Les plus anciens du domaine le savent mieux que personne : OUI, les sites au contenu bouilli auto-gĂ©nĂ©rĂ© peuvent ranker et gĂ©nĂ©rer des revenus. Alors pourquoi des sites au contenu gĂ©nĂ©rĂ© par un robot, bien plus “intelligent” ne pourraient-ils pas se faire une place solide dans les SERP dans le futur ?

A ce sujet, nous Ă©tudions en ce moment avec mon Ă©quipe l’opportunitĂ© de relancer un site dans le domaine sportif avec du contenu 100% produit par une “sorte” d’IA justement. J’en dirai plus quand nous aurons un peu de recul sur cette Ă©tude de cas qui s’annonce dans tous les cas passionnantes, qu’elle fonctionne ou non ! Stay tuned ;-).


✓ Investors.club lance son offre de vente de Pack de Sites.

Une avancĂ©e de plus pour l’une des marketplace d’achat / vente de site les plus rĂ©centes du marchĂ© avec le lancement de leur premiĂšre offre packagĂ©e sur le marchĂ© anglophone.

Il est assez peu frĂ©quent encore de voir des packs de sites Ă  la vente. Et pourtant, quand un Ă©diteur cherche Ă  se sĂ©parer de plusieurs sites il peut y avoir un intĂ©rĂȘt Ă  proposer les sites Ă  l’unitĂ© OU un pack complet Ă  reprendre.

CĂŽtĂ© acheteur, nous l’avons dĂ©jĂ  constatĂ© sur DotMarket, il n’est pas rare que suite Ă  l’achat d’un site prĂ©sentant un bon niveau de performance, un acheteur souhaite savoir si le vendeur a d’autres sites Ă  proposer.

PS : nous auditons en ce moment un pack de 150 sites thĂ©matique mobile / tech, revenus estimĂ©s autour de 9 000 euros / mois. Si un investissement de ce type t’intĂ©resse, RDV ici pour obtenir en prioritĂ© le dossier de vente dĂšs qu’il sera disponible.


đŸ€‘ Et pendant ce temps, Motion Invest offre $100 aux vendeurs pour lister des sites chez eux !

C’est une vĂ©ritable guerre qui se dĂ©roule entre les plateformes fraĂźchement lancĂ©es sur le marchĂ© anglophone ces derniers mois.

Entre Investors.club cité plus haut qui multiple les (semi)-innovations, et Motion Invest qui pendant sept jours a offert un chÚque de $100 à tout vendeur choisissant leur plateforme pour vendre son site, on sent que les enjeux sont clés pour tous ces nouveaux acteurs !

Des coups marketing trÚs intéressants à observer et qui laissent percevoir le degré de concurrence qui commence à régner sur le marché anglophone, bien plus mature que le marché Français.

Bon, mauvaise nouvelle, nous n’avons pas prĂ©vu Ă  ce stade de commencer Ă  offrir 100 euros aux prochains vendeurs qui choisiraient DotMarket au lieu des sites de petites annonces concurrents, mais l’idĂ©e est notĂ©e 😆 !


📖 Le rîle central des noms de domaine

Il vient de sortir, et je viens de le recevoir dans ma BAL : le livre dĂ©diĂ© aux noms de domaines publiĂ© par David Chelly, le co-fondateur de la plateforme d’achat de noms de domaines expirĂ©s DomStocks.

Le nom de domaine est un Ă©lĂ©ment clĂ© de la valeur d’un site. Valeur propre car certains NDD peuvent valoir une petite fortune, ou valeur indirecte par rapport Ă  son potentiel de branding ou de SEO.

Ce livre, divisé en 6 parties, est une ressource on ne peut plus complÚte pour tout savoir sur le sujet des noms de domaine.

Pouvant ĂȘtre lu dans le dĂ©sordre, j’ai pris plaisir Ă  aller directement me plonger dans la section domaining et les stratĂ©gies des investisseurs pour “rentabiliser” l’achat de domaines stratĂ©gies.

Mais je suis sûr que tu trouveras toi aussi une ou plusieurs sections trÚs pertinentes pour ton activité ! Voici un aperçu des 6 parties :

  • PrĂ©-requis Ă  la comprĂ©hension globale des problĂ©matiques liĂ©es Ă  l’achat de noms de domaine.

  • L’importance des NDD dans le rĂ©fĂ©rencement d’un site. Pour les SEO c’est ici que sont dĂ©voilĂ©s les infos clĂ©s de David sur l’analyse de la valeur de noms de domaines expirĂ©s notamment.

  • L’aspect branding et le rĂŽle du NDD dans la crĂ©ation d’une image de marque.

  • Le domaining ! Pour tout comprendre sur ces investisseurs qui achĂštent des NDD avec l’objectif de les revendre en rĂ©alisant un bĂ©nĂ©fice.

  • La partie juridique. Il fallait s’y atteler, David rĂ©ussit l’exercice avec brio.

  • La conclusion groupant quelques analyses et conseils / recommandations de nomenclatures et outils pour gĂ©rer tes noms de domaine.

Pour commander le livre de David, c’est par ici. Et pour suivre David, c’est sur Linkedin ou sur son site.


RDV Mardi prochain pour un nouvel Ă©pisode, d’ici lĂ , bonne semaine Ă  toi et merci Ă  celles et ceux qui chaque semaine prennent le temps de nous adresser un petit message, email ou partage de soutien ! It does make a difference đŸ„° !

Share

PS : Pour ĂȘtre alertĂ©.e des nouveaux business mis en vente sur la plateforme, tu peux dĂ©sormais complĂ©ter ton Profil Investisseur. Tu seras ensuite informĂ©.e en prioritĂ© dĂšs qu’un actif correspondant Ă  tes critĂšres (budget, industrie, modĂšle Ă©conomique..) est prĂȘt Ă  ĂȘtre mis en vente.